EELVA EELVA
EELVA
Les écologistes au Conseil de Paris

Tribune àParis - décembre 2013

2008-2014, Paris vers la transition écologique ?

par Danielle FOURNIER et Sylvain GAREL

jeudi 2 janvier 2014

La seconde mandature de la gauche et des écologistes s’achève à Paris, avec un bilan contrasté

Côté regrets, de nombreux projets ont grevé les finances publiques pour une utilité sociale contestable : mise en place d’un plan de vidéosurveillance liberticide, reconstruction fastueuse de Jean Bouin, lancement de tours de bureaux malgré les mises en garde de l’Unesco, projet d’extension de Roland-Garros piétinant les serres d’Auteuil, chantiers pharaoniques pour la Philharmonie et la canopée des Halles… Dans un contexte de crise budgétaire et climatique (notamment) nous tirons la sonnette d’alarme contre ces projets non prioritaires, voire anti-écologiques.

Pour autant -et heureusement !- d’autres sujets ont mis Paris sur les rails de la transition. Sur le front du logement, la majorité a affiché un réel volontarisme. L’objectif ambitieux de 20% de logement social à Paris devrait être atteint dès 2014 : c’est un progrès majeur. Nous avons lancé des pistes pour améliorer les dispositifs d’attribution des logements sociaux, pesé pour développer l’habitat participatif, convaincu de la nécessité d’encadrer les loyers.

Dans le domaine de l’environnement, les adjoint/es écologistes ont porté des démarches innovantes. Grâce à un plan pionnier adopté en 2011, la biodiversité est devenue un élément structurant de la politique municipale ; la ville a ainsi programmé la création de 7 hectares de toitures végétalisées et de 40 mares ou zones humides. Le Plan Climat a été réactualisé pour conforter ses objectifs ambitieux : réduire de 25 % d’ici 2020 les émissions de gaz à effet de serre et les consommations énergétiques de la capitale. Auprès des tout-petits, la démarche Ecolo Crèche a été lancée dans vingt établissements pilotes.

Des progrès (inachevés) sont enfin constatés sur les questions d’urbanisme et de mobilités. La piétonisation de la rive gauche de la Seine est certes un succès emblématique mais qui doit être le prélude à une pleine reconquête des berges. La place de la République a fait peau neuve au profit de tous les promeneurs… mais sans végétalisation. Le tramway T3 progresse autour de Paris, à un rythme plus soutenu que celui des aménagements favorables au vélo.

Au terme de cette seconde mandature de la gauche et des écologistes, la mue de Paris en métropole durable est donc amorcée avec un rythme à renforcer. En cessant la poursuite de projets anachroniques et avec de réels engagements écologiques et sociaux, notre ville gagnerait un temps précieux, au profit des Parisiennes et des Parisiens.

Top
Nous contacter | Recevoir notre newsletter
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Groupe Europe Ecologie - Les Verts & apparentés - Hôtel de Ville - 9 place de l’Hôtel de Ville - 75196 Paris RP
Crédits photos : Serge Rivret et al.