EELVA EELVA
EELVA
Les écologistes au Conseil de Paris

ARE : faire gagner toute la communauté éducative

Intervention de Sylvain GAREL

mardi 16 juillet 2013

Les écologistes saluent l’adoption de plusieurs voeux visant à conforter le dispositif proposé

Vous le savez, notre groupe a largement auditionné, débattu, négocié avant de décider de voter le vœu de l’Exécutif il y a maintenant trois mois. Nous ne regrettons absolument pas le choix que nous avons fait, qui était un choix pas facile parce qu’il y avait des pressions énormes, parce que beaucoup de gens savaient que notre groupe tenait le fait que cette réforme allait se mettre en place à Paris et, au-delà, peut-être que cette réforme allait même pouvoir continuer son chemin dans notre pays.

Aujourd’hui, nous voyons un ensemble de délibérations qui témoignent du volontarisme des élus et des services de la Ville et si l’on voit les efforts qui sont faits (25 millions d’euros pour 2013, 50 millions d’euros en année pleine, le recrutement de plus de 1.500 équivalents temps plein), c’est absolument considérable. Cette réforme témoigne aussi de la richesse du tissu associatif de notre ville, puisque 939 associations participeront à l’organisation de ces ateliers.

Je voudrais, à mon tour, remercier les services de la Ville, mobilisés comme jamais pour la réussite de cette réforme. Je voudrais aussi remercier touts les adjoints qui sont impliqués dans cette réforme, qui travaillent eux aussi à cent pour cent sur ce dossier, et en particulier Colombe BROSSEL totalement impliquée et qui a toujours répondu à nos questions et nos interrogations, lorsque nous en avions, et je l’en remercie.

Mais tout n’est pas rose dans ce dossier aujourd’hui. Il y a des inquiétudes.

Il y a des inquiétudes ! Ce n’est pas vert non plus ! Ce sont des inquiétudes qui viennent des parents, des acteurs de l’éducation et de l’animation.

C’est normal. Nous avons devant nous une énorme page blanche à écrire et il va y avoir 1.500 ateliers qui vont se mettre en place à la rentrée. Tout ne sera pas parfait dès le 3 septembre, c’est bien évident, mais je pense que cette réforme est sur de bons rails et que, dans l’essentiel des écoles, il y aura très rapidement la mise en place d’ateliers qui réjouiront parents, enfants et professionnels de l’éducation et de l’animation.

Le dispositif aura des effets positifs sur les 137 000 petits Parisiens, et c’était la raison principale de notre soutien, puisqu’ils auront des journées moins chargées et des rythmes de sommeil stabilisés, ce qui est le point de départ de cette réforme voulue par le ministre de l’Education nationale.

Rappelons que le passage à quatre jours de cours par semaine mis en place à la hussarde par le précédent Gouvernement a produit globalement des effets négatifs pour l’apprentissage des élèves de l’école élémentaire ; il ne faut jamais oublier cela.

Ces enfants en meilleure forme prêteront désormais une meilleure attention aux cours de leurs professeurs ; professeurs qui vont fournir un effort aussi très important, puisqu’ils se déplaceront le mercredi matin pour venir à l’école. Même s’ils pourront partir plus tôt le mardi et le vendredi, c’est un effort qu’il faut aussi souligner et saluer. Les animateurs seront, en bonne partie, déprécarisés et mieux formés. 100 agents spécialisés des écoles maternelles seront recrutés et verront leur mission évoluer dès septembre. 45 nouveaux postes seront ouverts aux professeurs de la Ville de Paris. Les parents se réjouiront sans doute de voir leurs enfants accéder gratuitement - je le rappelle, gratuitement, parce qu’il y a toujours des gens qui font circuler les rumeurs que ce n’est pas gratuit - à de nombreuses activités sportives et culturelles.

Par-delà ces craintes légitimes, c’est bien tous les acteurs de la communauté éducative qui doivent sortir gagnants de ce nouveau aménagement des rythmes éducatifs.

Nous avons déposé des vœux pour renforcer encore ce dispositif. Un premier vœu pour la formation des animateurs pour augmenter le budget qui est dédié à cette formation et diversifier le contenu de cette formation, qu’ils aient un niveau bac ou un niveau bac + 3 en fonction du niveau des responsabilités de ces animateurs et de leur parcours professionnel.

Nous avons également proposé un vœu concernant les conservatoires. En effet, les conservatoires municipaux ont vu leurs horaires bouleversés par cette réforme des rythmes éducatifs, et en particulier tous les cours qui avaient lieu le mercredi matin devront avoir lieu à d’autres moments, en particulier le samedi.

Il est donc nécessaire de renforcer le recrutement d’adjoints administratifs et, là aussi, nous l’avons demandé par un vœu afin que les conservatoires puissent continuer à assurer d’une façon satisfaisante leur fonction.

Nous avons aussi décidé de déposer des vœux pour améliorer le système éducatif parisien, au-delà de cette réforme des rythmes. C’est la question en particulier pour nous très importante, parce que cela était un engagement et, pour nous, c’était aussi lié à notre choix : celle du nombre de R.A.S.E.D. qui doivent être mis en place à la rentrée.

La précédent Gouvernement a enlevé plus de 100 postes, 109 postes exactement, depuis 2008, qui ont été perdus dans l’académie de Paris. Pour l’instant, on nous annonce moins d’une dizaine de nouveaux postes R.A.S.E.D., je pense que le rectorat et surtout le Ministère de l’Education nationale devraient pouvoir faire davantage. C’est pour cela que nous avons demandé que notre Ville demande au rectorat et au Ministère de renforcer cette augmentation des postes R.A.S.E.D.

Nous avons été aussi alertés sur la question des professeurs des cours municipaux pour adultes. Cela nous semble important, parce que la formation des Parisiens se fait tout au long de la vie, dans des cadres très diversifiés. Il y a quelques dizaines de professeurs de cours municipaux pour adultes qui interviennent dans Paris et nous souhaiterions qu’eux aussi aient un meilleur statut et de meilleures conditions de travail.

Nous nous félicitons donc une nouvelle fois que nos propositions aient été retenues dans une grande partie et nous pensons que, aujourd’hui, cette réforme est en passe de réussir, avec en tête l’intérêt des enfants, mais aussi celui de tous les adultes qui y contribuent.

Nous voterons donc favorablement toutes ces délibérations.

Top
Nous contacter | Recevoir notre newsletter
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Groupe Europe Ecologie - Les Verts & apparentés - Hôtel de Ville - 9 place de l’Hôtel de Ville - 75196 Paris RP
Crédits photos : Serge Rivret et al.