EELVA EELVA
EELVA
Les écologistes au Conseil de Paris

Délibération SGCP 1

Création d’une Mission d’Information et d’Evaluation sur l’attribution des logements sociaux

INTERVENTION DE SYLVAIN GAREL

jeudi 9 février 2012

Sylvain Garel s’est réjoui de cette Mission d’Information et d’Evaluation (MIE), créée à la demande des éluEs EELVA, notant que face aux grandes difficultés auxquelles sont confrontées les Parisiennes et les Parisiens pour se loger et malgré les énormes avancées constatées depuis 2001, la population ne comprend parfois pas comment les logements sociaux sont attribués. D’où l’idée de cette MIE pour davantage de transparence et afin d’affiner les méthodes d’attribution.

Il suffit de tenir des permanences dans la plupart des mairies d’arrondissement, en tout cas dans celles du nord-est parisien, pour se rendre compte que la question du logement est vraiment une priorité absolue pour les habitants de notre ville, et qu’il y a énormément de difficultés pour eux à pouvoir accéder à un logement, et en particulier à un logement social, car c’est dans ce cas-là où nos concitoyens viennent nous voir.

Il suffit de faire des permanences pour se rendre compte des difficultés qu’il y a pour les Parisiens, premièrement à trouver des logements, c’est certain et cette M.I.E. ne va pas vraiment résoudre le problème mais les problèmes sont extrêmement difficiles dans ce domaine, et deuxièmement à comprendre comment sont choisis ceux qui vont avoir la chance d’obtenir un logement social.

Je pense que notre Ville a encore, même s’il y a eu d’énormes avancées depuis 2001, une certaine opacité dans la façon dont sont attribués les logements sociaux, que cela soit à la Mairie de Paris, dans les mairies d’arrondissement, à la Préfecture de police, par le 1 % patronal.

Le but de cette M.I.E. est d’arriver à ce qu’il y ait des méthodes les plus objectives possible dans l’attribution des logements, ce qui nous permettrait de pouvoir à ce moment-là dire aux gens qui demandent des logements sociaux combien de temps ils vont devoir attendre avant d’espérer raisonnablement avoir un logement social.

Je pense qu’il est plus insupportable pour les gens de ne pas savoir s’ils auront un logement dans six mois, trois ans, cinq ans ou dans quinze ans. Si on dit à des personnes, lorsqu’on lit leur dossier, avec ce type de dossier il vous faudra au moins dix ans pour avoir un logement social, je pense que les gens vont à ce moment-là peut-être trouver d’autres solutions à leur problème, plutôt que d’attendre quelques chose qui risque de ne pas venir ou de ne pas venir rapidement.

Je crois que cette M.I.E. est très importante. On va essayer de voir vraiment déjà comment cela se passe et comment on pourrait trouver des méthodes pour que les Parisiens aient vraiment l’absolue certitude que leur demande est prise en compte et que les priorités, que nous déciderons pas au niveau de la M.I.E. mais qui seront décidées par les élus de Paris, comment ces priorités seront réellement respectées lorsqu’on examinera leur dossier.

Je voudrais terminer en remerciant le Maire de Paris d’avoir accepté que cette M.I.E. se tienne, remercier bien sûr les élus écologistes et aussi les élus socialistes qui ont signé pour permettre à cette M.I.E. d’avoir lieu.

Mots-clés : ,
Top
Nous contacter | Recevoir notre newsletter
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Groupe Europe Ecologie - Les Verts & apparentés - Hôtel de Ville - 9 place de l’Hôtel de Ville - 75196 Paris RP
Crédits photos : Serge Rivret et al.