EELVA EELVA
EELVA
Les écologistes au Conseil de Paris

Projet de délibération 2013 DVD 170

Orange doit maintenir suffisamment de cabines téléphoniques dans l’espace public

INTERVENTION DE SYLVAIN GAREL

lundi 18 novembre 2013

Orange prévoit de retirer la quasi-totalité des cabines téléphoniques installées sur l’espace public parisien. Les élu/es EELVA sont opposés à ce projet qui interdira de fait tout système de communication alternatif au portable dans l’espace public, alors que les problèmes liés à ce type de technologies sont connus et reconnus par les autorités sanitaires.

Simplement, nous sommes un peu inquiets de cette décision qui n’est pas une décision strictement parisienne. Nous savons qu’Orange trouve que le coût d’entretien de ses cabines téléphoniques est devenu trop important, puisque, bien sûr, le nombre d’utilisateurs a beaucoup baissé ces dernières années. Elle propose pour Paris, comme elle le propose d’ailleurs pour toutes les villes et villages de France, de réduire ou de supprimer totalement le nombre de ces cabines.

Je dois dire que, là, cette délibération est un peu hypocrite parce que conserver deux cabines téléphoniques par arrondissement, surtout dans des grands arrondissements, genre 18e ou 16e d’ailleurs, c’est complètement ridicule. Cela veut dire que quelqu’un, s’il veut pouvoir téléphoner sans passer par un téléphone portable, va être obligé de marcher pendant des dizaines de minutes avant de trouver la cabine téléphonique et encore faudra-t-il savoir où elle est.

Donc, nous ne sommes pas favorables à cette délibération, d’autant plus qu’on a toujours dit, nous, qu’il fallait laisser les gens qui ne souhaitaient pas, pour des raisons sanitaire, utiliser des portables, pouvoir utiliser d’autres moyens de communiquer et que, là, cela pousse les gens à ne pas pouvoir communiquer s’ils n’ont pas de portable.

Dernière chose : on sait très bien qu’il va y avoir des cabines nouvelle génération qui sont testées par Orange qui sont effectivement beaucoup plus belles et beaucoup plus fonctionnelles, et surtout qui permettent d’aller sur Internet, mais ces cabines fonctionnent avec des cartes de crédit. Le problème, c’est que les gens qui n’ont pas de portable sont souvent les mêmes qui n’ont pas de carte de crédit parce que ce sont souvent des gens qui sont un peu marginalisés ou pauvres, et qui n’ont ni les moyens d’avoir une carte de crédit, ni d’avoir un portable et qui, donc, ne vont pas pouvoir utiliser ces cabines de nouvelle génération.

Donc, nous sommes opposés à cette délibération.

Top
Nous contacter | Recevoir notre newsletter
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Groupe Europe Ecologie - Les Verts & apparentés - Hôtel de Ville - 9 place de l’Hôtel de Ville - 75196 Paris RP
Crédits photos : Serge Rivret et al.