EELVA EELVA
EELVA
Les écologistes au Conseil de Paris

Délibération DU 84

Pour une offre hôtelière sociale et familiale à Paris

INTERVENTION DE CHRISTOPHE NAJDOVSKI

jeudi 9 février 2012

En complément de l’amendement déposé par les éluEs du groupe EELVA, Christophe Najdovski est intervenu pour regretter l’absence de concertation autour de ce projet d’hôtel dans le 12e arrondissement. Il estime qu’un projet de résidence de tourisme, plus familial et social, aurait été plus pertinent.

Monsieur le Maire,

C’est avec une certaine surprise que nous avons découvert ce projet de délibération, relatif à la cession d’un terrain communal en vue de réaliser un hôtel.

Il n’est pas normal que les élus de la municipalité découvrent, quelques jours avant la séance du conseil, un projet qui propose de vendre un terrain appartenant à la commune, sans qu’il n’y ait eu de débat préalable.

En effet, il n’y a pas eu de débat sur la destination future de cette parcelle située entre le musée de la Porte Dorée et le boulevard périphérique, à un endroit stratégique, aux portes de Paris, et à proximité immédiate du bois de Vincennes.

Pas de débat non plus sur l’opportunité d’une cession de la parcelle. Cette dernière aurait pu faire l’objet d’une location par bail emphytéotique par exemple, la Ville gardant ainsi la propriété et la maîtrise à long terme du terrain concerné.

Nous avons demandé le retrait de cette délibération, afin qu’un débat puisse avoir lieu au sein de la majorité municipale sur la destination future du lieu, hélas sans succès.

C’est la raison pour laquelle nous avons voté contre ce projet au conseil du 12e arrondissement.

N’ayant malheureusement pas été entendus, nous devons donc nous prononcer aujourd’hui au conseil de Paris sur ce projet de cession de la parcelle du 295 avenue Daumesnil à un promoteur privé pour l’édification d’un hôtel, selon le dossier de consultation, de catégorie minimum 3/4 étoiles.

Je note tout d’abord une certaine incohérence entre ce qui est annoncé dans l’exposé des motifs où il est question de réaliser un hôtel de 100 à 150 chambres, et l’avis de la Direction Régionale des Finances dans lequel le projet ne compte que 80 chambres. Pouvez-vous nous dire où se situe la réalité entre ces deux chiffres ?

Pas d’indication non plus sur la proximité avec le boulevard périphérique et la pollution de l’air ambiant. Nous savons en effet que l’air est particulièrement pollué à proximité immédiate du périphérique. Qu’en sera-t-il pour les usagers et futurs clients de l’établissement ? Le bâtiment sera-t-il entièrement climatisé, respectera-t-il le plan climat de la Ville de Paris ? Autant de questions qui sont aujourd’hui sans réponse.

Prenant acte du refus d’un retrait de ce projet de délibération, nous avons souhaité présenter un amendement, afin que le projet prenne en compte une dimension plus sociale.

En effet, l’offre hôtelière parisienne compte déjà 788 hôtels de 3-4 et 5 étoiles pour seulement 650 hôtels 1-2 étoiles et cette offre tend vers une montée en gamme avec des projets de nouveaux établissements 4 étoiles et 5 étoiles en progression respectivement de 56 % et 50 %

Or, l’offre hôtelière parisienne est insatisfaisante pour répondre au besoin d’un tourisme social et familial. Aussi est-ce la raison pour laquelle nous proposons que le terme d’hôtel soit remplacé par celui de résidence de tourisme, ou bien d’appart’hôtel, et que la catégorie concernée soit celle d’une résidence de niveau 2 étoiles, plus accessible qu’un hôtel de niveau 3-4 étoiles.

En conclusion, je veux à nouveau regretter l’absence de concertation avec les élus du 12e arrondissement concernant le devenir de la parcelle du 295 avenue Daumesnil. J’espère qu’à l’avenir une discussion et un débat pourront s’engager en amont des projets, et que nous ne soyons plus mis devant le fait accompli de projets que nous découvrons quelques jours avant la séance du conseil.

Nous avons noté que l’exécutif a pris en compte notre proposition d’amendement, et accepté que le produit hôtelier qui sera édifié sera de catégorie 2 étoiles.

Ceci étant dit, nous ne pouvons voter favorablement pour ce projet de délibération, tant sur la forme, que sur le fond, qui est discutable. Aussi, nous nous abstiendrons sur ce projet, imposé sans concertation.

Top
Nous contacter | Recevoir notre newsletter
Plan du site | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Groupe Europe Ecologie - Les Verts & apparentés - Hôtel de Ville - 9 place de l’Hôtel de Ville - 75196 Paris RP
Crédits photos : Serge Rivret et al.